Stéroïdes anabolisants : Historique et utilisation

Stéroïdes anabolisants : Historique et utilisation

La testostérone a été synthétisée pour la première fois en Allemagne en 1935 et a été utilisée à des fins médicales pour traiter la dépression.

Comment ça a commencer ?

Les athlètes professionnels ont commencé à abuser des stéroïdes anabolisants pendant les Jeux olympiques de 1954, lorsque les haltérophiles russes ont reçu de la testostérone. Dans les années 1980, la consommation de stéroïdes anabolisants s’est étendue à la population générale et les jeunes hommes ont commencé à prendre ces substances pour améliorer leur performance sportive mais surtout pour améliorer leur apparence comme Zyzz.

Qui utilisent des stéroïdes anabolisants ?

La grande majorité des personnes qui utilisent des stéroïdes sont des haltérophiles masculins dans la vingtaine ou la trentaine. Contrairement à la croyance populaire, seulement environ 22 % des utilisateurs de stéroïdes anabolisants ont commencé à l’adolescence. La consommation de stéroïdes anabolisants est moins courante chez les femmes, car moins de femmes désirent une musculature extrême et les effets négatifs des stéroïdes.

La plupart des utilisateurs de stéroïdes anabolisants sont des non-athlètes masculins qui cherchent à améliorer leur apparence en développant leurs muscles, et l’utilisation de stéroïdes est fortement liée à un trouble de l’image corporelle masculine appelé dysmorphie musculaire. Tout comme les troubles de l’image corporelle féminine ont été liés à une représentation irréaliste de la forme féminine dans les magazines de mode et la culture populaire, la dysmorphie musculaire des hommes est associée à un physique excessif au cinéma et autres médias depuis les trois dernières décennies.

Pourquoi prennent-ils des stéroïdes ?

Les hommes qui sont plus susceptibles de consommer des stéroïdes ont tendance à avoir une mauvaise estime de soi, des taux plus élevés de dépression, plus de tentatives de suicide, des connaissances et des attitudes médiocres au sujet de la santé, une plus grande participation à des sports mettant l’accent sur le poids et la forme, une plus grande préoccupation des parents au sujet du poids et des taux élevés de troubles alimentaires et de consommation de substances.

La mauvaise utilisation de stéroïdes est associée à une dysmorphia musculaire, trouble comportemental dans lequel les hommes pensent avoir un petit et faible physique même si leur corps est grand et musclé.

Les stéroïdes sont-ils addictifs ?

Un pourcentage indéterminé d’utilisateurs de stéroïdes peut développer un trouble de l’utilisation des stéroïdes. Les troubles liés à la consommation d’alcool et d’autres drogues se définissent par la poursuite de la consommation malgré des conséquences néfastes ; pour les consommateurs de stéroïdes, il peut s’agir de problèmes physiques ou psychologiques comme la croissance des seins (chez les hommes), un dysfonctionnement sexuel, une hypertension artérielle, un excès de graisses dans le sang, une maladie cardiaque, des changements d’humeur, une irritabilité grave, ou une agressivité.

Les utilisateurs de stéroïdes anabolisants peuvent également abandonner d’autres activités importantes de peur de manquer des séances d’entraînement, de violer leurs restrictions alimentaires ou d’être empêchés de prendre des stéroïdes. Les utilisateurs de stéroïdes dépensent généralement beaucoup de temps et d’argent pour se procurer les médicaments, et ils peuvent essayer de réduire ou d’arrêter leur consommation de stéroïdes anabolisants sans succès – peut-être en raison de la dépression, de l’anxiété à l’idée de perdre de la masse musculaire ou d’autres effets désagréables du sevrage.

Laisser un commentaire